fbpx

Catherine Claude propriétaire de Sportive Plus

 In Commerçants api

« Le taille plus ne faisait pas de sport, et le sport ne faisait pas de taille plus »

 Chez Sportive Plus, depuis maintenant des années, la mission est d’offrir des alternatives aux femmes de taille plus. Par le passé, il était difficile pour une femme de trouver des habits sportifs au-delà de la taille XL. En effet, les grandes marques de vêtements sportifs ne s’en tenaient qu’au grandeur XS à XL. Rien de très inclusif. La femme, à la recherche d’une garde-robe de sport, se voyait rediriger vers la section pour homme.

Avant même que celle-ci commence son entraînement, cette dernière avait déjà un obstacle sur son chemin : trouver un vêtement qui lui convenait et dans lequel elle se sentait à l’aise. 

C’est ici que Sportive Plus entre en jeu. Avec leurs vêtements de tailles plus, l’entreprise permet aux femmes d’avoir un vêtement qui lui convient, en plus d’être conçu ici, au Québec.

 Sportive Plus a été pendant plusieurs années une manufacture : la compagnie créait sa ligne de vêtements qui étaient ensuite distribués dans divers détaillants. Aujourd’hui Sportive Plus à ses propres pignons sur rues, où elle vend ses propres vêtements et ceux de d’autres marques concurrentes.  Le but : offrir le plus de choix aux femmes de taille plus.

 Nous sommes allées à la rencontre de Catherine Claude, Vice-Présidente chez Sportive Plus. Cette dernière nous a raconté son parcours et celui de l’entreprise.

 Lors de cette rencontre, 3 conseils-clés pour les entrepreneurs et les commerçants ressortent du lot. 

  1. Investir dans un site web dès que possible

Dans un secteur extra nichée comme celui de Sportive Plus, il était important pour l’entreprise de maximiser sa visibilité. Développer le numérique était synonyme de vitrine. C’est pourquoi, en 2010, le site web transactionnel de Sportive Plus a été lancé.

 Catherine l’admet, un site web, ce n’est pas donné monétairement parlant. En effet, c’est autant de travail et d’investissement qu’un magasin physique. Par contre, les retombées et les avantages sont sans équivoque. Peu importe où la femme se trouve, celle-ci a toujours la possibilité de magasiner leur vêtement sportif, du confort de leur chez-soi. Et c’est encore plus vrai durant la pandémie, où la seule possibilité a été pendant quelques mois le magasinage en ligne.

 

  1. Miser sur le service à la clientèle en boutique et en ligne

Un bon service à la clientèle est essentiel pour espérer fidéliser sa clientèle. Ce service doit être au mieux personnalisé, pour pouvoir créer chez ses clientes un sentiment d’appartenance à l’entreprise.

Dans les derniers mois, Sportive Plus a mis en place plusieurs initiatives qui, selon l’équipe, seront là pour rester dans une ère post-pandémie. La première des choses a été d’offrir un cours de yoga virtuel à ses clientes, par le biais des réseaux sociaux. Ce service était évidemment gratuit. Pour Catherine, préserver ce sentiment de communauté n’a pas de prix. Même si pour elle, cette initiative engendre nécessairement des coûts, le positif qui en ressort les justifie.

De plus, l’entreprise offre un service de consultation virtuelle gratuit sur son site web. Bien avant la pandémie, un chatbot était à la disposition des clientes. Maintenant, il y a même la possibilité de planifier un entretien par vidéo avec une conseillère.

L’entreprise est même aller plus loin que les vidéoconférences. Dans le temps où les magasins étaient encore ouverts, l’entreprise proposait aux femmes de prendre rendez-vous en dehors des heures d’ouvertures pour une séance privée, sans obligation d’achat. Ainsi, les femmes qui n’étaient pas à l’aise à l’idée de magasiner dans les heures d’ouvertures normales, avaient la possibilité de venir en dehors des heures pour éviter les foules! Il va sans dire que cette initiative vient bâtir une base solide de fidélisation.

 

  1. Mettre de l’avant des partenariats en accord avec la mission d’entreprise

La mission chez Sportive Plus est de démocratiser l’accessibilité aux vêtements de sports, et ce peu importe la taille. Ainsi dit, pour assurer aux femmes un choix de vêtements diversifiés, mettre en place des partenariats est la façon idéale de le faire. À titre d’exemple, Sportive Plus, conjointement avec une compagnie de vêtements de vélo, dévoilerons sous peu une ligne de vêtements exclusive à Sportive-Plus. Non seulement l’entreprise est en mesure de diversifier son offre, mais elle inspire d’autres entreprises à prendre la tangente des vêtements plus inclusifs. Pour Catherine, la mission va au-delà de la compétition !

 Ce qu’il faut retenir de cet entretien avec Catherine de chez Sportive plus, c’est l’importance de la relation-client, de la technologie et des partenariats pour soutenir la mission de l’entreprise. Ces trois aspects deviennent des supports essentiels pour porter la mission encore plus loin, et assurer sa pérennité.

 

Recent Posts

Leave a Comment